Articles et docs

Psychothérapie et développement personnel

La revue Sciences Humaines (Les grands dossiers, n°23 « Apprendre à Vivre » , juin-juillet-août 2011) a édité un numéro spécial très intéressant consacré en quelque sorte à l’histoire du développement personnel, qui tire son origine des philosophies antiques. En ces temps modernes, la société humaine se pose en effet de plus en plus de questions sur l’art de vivre, le bonheur, l’épanouissement, le sens de la vie… Bref, une quête existentielle actuelle qui attire l’intérêt de la plupart d’entre nous.

Je souhaitais entre autre, partager un article instructif sur les différences existantes entre la psychothérapie et le développement personnel, car c’est vrai, les frontières sont parfois floues entre ces deux domaines.

De C. André, médecin psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne et enseignant à l’université Paris X.

« A première vue, des différences claires existent entre la psychothérapie et le développement personnel. La première s’adresse à des personnes qui ont besoin de réduire une souffrance pathologique […]. Le second concerne des sujets a priori bien portants […] mais qui demandent à améliorer leur équilibre ou à découvrir de nouvelles ressources en eux-mêmes[…]. En réalité, les frontières sont plus perméables qu’il y paraît. Le développement personnel, souvent inadapté au traitement des maladies psychiques, peut par contre s’avérer un bon outil de prévention des rechutes de ces souffrances, et s’avérer une forme de psychothérapie prophylactique : il en est ainsi du travail sur la capacité à pardonner (pour les traumatismes psychiques), à s’affirmer (pour les phobies sociales), ou de la pratique de la méditation (pour les dépressions récurrentes), autant de démarches issues du développement personnel et qui ont été l’objet d’études de validation scientifique. A l’inverse, des techniques de développement personnel, certes intéressantes, comme l’analyse transactionnelle ou la programmation neurolinguistique (PNL), sont parfois utilisées comme outils de psychothérapie, alors qu’elles n’ont pas à ce jour été l’objet d’évaluations sérieuses dans le contexte de troubles psychiques avérés. »

La psychothérapie et développement personnel sont donc étroitement liés, et il est nécessaire de choisir un professionnel compétent dans le domaine choisi, et qui fait clairement la distinction avec les outils qu’il utilise.

La psychothérapie est définie comme « un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser, chez le client, des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à affronter les difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de soutien » (Projet de loi no 21 – Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines, Assemblée nationale du Québec, 2009).

D’autre part, il existe différents types de psychothérapie, différentes méthodes de développement personnel qui seront plus ou moins efficaces en fonction de la personne, ses objectifs et ses problématiques.